Publications

Catégories
Evaluation/Assessment Gouvernance Non classifié(e)

Evaluation de Comex/Codir : un levier puissant et à la portée de toutes les entreprises

Par Blandine Cordier-Palasse

Présidente de BCP Partners, Cabinet de stratégie humaine spécialisé en recrutement des fonctions Finance, Juridique, Risk & Compliance, Administrateurs et en conseil aux dirigeants sur la gouvernance / Évaluation de Conseil d’administration et de Comex/Codir. 

Docteur en Droit, Administratrice de sociétés. Co-fondatrice du Cercle De la Compliance, Ex Directeur juridique et Secrétaire de Conseil d’administration de sociétés cotées.

En France, l’évaluation régulière du conseil d’administration est obligatoire pour toutes les sociétés cotées et l’évaluation du comité exécutif (Comex) ou du comité de direction (Codir) est recommandée. Nous encourageons toutes les entreprises à entreprendre cette démarche car l’expérience montre qu’elle ne peut qu’être bénéfique pour la gouvernance de l’entreprise, son efficacité et sa performance. Les atouts de l’évaluation de son Codir en trois questions.

Quels sont les enjeux qui motivent l’évaluation ? 

A l’instar d’un sportif de haut niveau, le dirigeant est confronté en permanence au challenge, à la compétition et à la performance et, comme un grand sportif, il doit pouvoir compter sur des équipes pour atteindre ses objectifs – en l’occurrence des instances de gouvernance efficaces. Au nombre de deux, à savoir le conseil d’administration pour l’orientation stratégique et le Codir/Comex pour la direction opérationnelle, il est fondamental que chacune de ces équipes soit robuste, soudée, informée, partage une vision commune de l’entreprise et soit au service de la réussite du dirigeant dans sa mission, aussi efficiente que le grand sportif qu’elle soutient. 

Se lancer dans l’évaluation du Codir permettra de faire un état des lieux et, selon ses conclusions et vos objectifs, définir une stratégie pour faire converger l’actuel vers le désiré. 

Quels sont les objectifs de l’évaluation du Codir ? 

L’évaluation complète recouvre l’analyse de trois thématiques fondamentales: 

–           Les compétences et expertises de chacun des membres du Codir, notamment par rapport à l’activité et la stratégie de l’entreprise

–           Les soft skills et la posture leur permettant de former une équipe tendue vers le même objectif : renforcer l’intelligence collective au service du développement de l’entreprise

–           La performance collective de l’équipe, son alignement stratégique et la qualité de la collaboration.

Il s’agit tout d’abord de dresser un bilan des années d’exercice du Codir actuel, faire un point sur l’impact de son positionnement dans l’organisation et une analyse d’écart avec la stratégie. 

Se pencher sur le passé permet de mieux comprendre le présent afin de faire des recommandations sur mesure pour ajuster le Codir en vue de mener l’entreprise vers son futur. 

Sur la base de ce diagnostic, la 2ième phase sera de définir des axes d’amélioration de l’efficacité tant des individus qu’en fonctionnement collectif, d’identifier les compétences et les postures nécessaires mais peu ou pas présentes dans le Codir actuel, de proposer un plan d’action pour renforcer leur contribution à la réalisation de la stratégie de l’entreprise. 

Quels sont les risques encourus à ne pas faire une évaluation ? 

Dans nos missions d’assessment de Codir, nous constatons qu’au-delà des recommandations qui découlent de nos évaluations, c’est une opportunité rare de prendre du recul et un temps de réflexion au service de la vision portée par le dirigeant et le conseil d’administration. 

Ne pas faire d’évaluation signifie se priver d’un diagnostic et de sa restitution – moment privilégié d’un dialogue pour chaque membre du Codir avec des experts de la stratégie humaine et de l’analyse de talents professionnels. C’est aussi se priver d’une aide à la transformation, difficile à mettre en œuvre en n’utilisant que des ressources internes mais mieux acceptée avec l’intervention d’experts externes, et compliquée à piloter sans méthodes pour dépasser les résistances habituelles. Or le changement est inévitable pour rester dans la course : sans évaluation, le risque est qu’à terme, l’entreprise ralentisse sa trajectoire, voire perde son leadership sur ses marchés. Mettre en œuvre une évaluation est donc un investissement pour la performance et la pérennité de l’entreprise.